En Coulisses : Une sangle de guitare brodée pour Matthieu

Sangle Matthieu 5 (1 sur 1)

 

Je t’avais déjà raconté l’histoire d’une commande personnelle sur le blog il y a déjà quelque mois ( Article à (re)découvrir ici ) . Il s’agissait d’un collier plastron réalisé pour Aline et qui devait refléter une ambiance « Galaxy » tout en restant sophistiqué et majestueux.

A peu près au même moment, je recevais un mail d’Océane me faisant part de son idée un peu folle pour l’anniversaire de Matthieu, son amoureux.

C’était un peu particulier car je connaissais Matthieu, et il avait été témoin de mes nombreux essais de colliers et dérapages frôlant parfois l’hérésie stylistique il y a quelques années, quand je brodais sans savoir que ça s’appelait de la broderie dans mon canapé, des pots de perles et des rubans éparpillés sur le moindre centimètre carré adjacent.

A cette grande époque de « tiens si je mettais un carrosse doré au milieu d’un plastron et deux chaussons de danse en plastique de chaque coté ? trop styléééééé » création libre et affranchie de toute forme de tendance, Matthieu et moi avions évoqué l’idée d’une sangle de guitare entièrement brodée. J’étais évidemment à fond dedans, débordant d’enthousiasme naïf et over-optimiste, les doigts armés de perles vernies en forme de coeur  et de pendentifs Cendrillon (sans commentaire).

Alors lorsqu’ Océane m’a fait part de son idée, j’ai hésité entre le « Ah mais oui, TROP BIEN !  » et le « Mais cette fille est-elle au courant de mon passif créatif douteux ? » . L’enthousiasme a parlé avant la raison, et j’ai donc répondu immédiatement que j’étais emballée à 100% par l’idée. Double (triple? quadruple ?) challenge que cette sangle destinée à … un homme. Non pas que le genre me pose spécialement problème à moi, je suis très à l’aise avec l’idée que n’importe qui peut porter ce que je fais, mais quand même, je ne suis pas certaine que tous les mecs aient envie de faire un concert avec une sangle type boule à facettes avec détails en fausse fourrure rose bonbon.

Nous avons discuté ensemble des différentes idées, et après établissement du devis reprenant les grandes lignes de ce sur quoi nous étions tombées d’accord, je suis partie à la chasse aux matériaux.

Sangle Matthieu 8 (1 sur 1)

Tu le sais peut être déjà si tu traines par ici relativement souvent, mais avant de travailler la broderie, que ce soit pour une commande personnelle ou un bijou destiné à compléter la collection sur l’e-shop, je passe beaucoup, beaucoup de temps à chercher des perles et matériaux qui vont apporter de la valeur ajoutée à ces pièces uniques. J’aime pouvoir raconter l’histoire de chaque bijou, j’aime pouvoir te dire avec précision d’où vient la moindre perle que j’ai utilisée,  j’aime pouvoir te raconter comment je l’ai trouvée et depuis quand elle squattait dans une de mes (trop) nombreuses boites.

Avec Océane, nous étions tombées d’accord sur le fait qu’il fallait orner la sangle de belles pierres semi précieuses, et après une discrète investigation de sa part auprès de son cher et tendre lors d’une ballade dominicale on-passe-devant-une-vitrine-trop-belles-les-turquoises-ni-vu-ni-connu-je-colporte-l’information , je me suis mis en tête de trouver des pierres à la hauteur du travail colossal qui m’attendait.

Sangle Matthieu 2 (1 sur 1)

J’ai ainsi pu découvrir tout le trafic qui règne sur la toile en terme de pierres naturelles et qui m’a un peu (beaucoup) saoulée, pour ne pas dire découragée à certains moments. Je n’utilisais que très rarement des pierres naturelles, celles que j’avais utilisées m’ayant été rapportées de voyage par des proches ou achetées sur des sites 100% transparents quant à la provenance de celles-ci.

Trouver une belle turquoise prend du temps et représente un certain budget, et je n’avais aucune envie de commander à l’aveugle une pierre représentée par une photo non contractuelle absolument pas représentative de ce que j’allais avoir entre les mains. Aucune envie non plus de me retrouver avec des fausses pierres peintes de façon très réaliste mais 100% contrefaites pour les pigeons comme moi qui n’avaient pas conscience de l’ampleur du trafic. Excès de zèle ou intransigeance, quand tu me confies une mission, je vais jusqu’au bout, et tu peux compter sur moi pour ne pas te vendre du rêve pour rien sur les matériaux que j’utilise.

Au bout de quelques semaines, j’ai trouvé le saint Graal, un artisan qui taille et polit lui même ses pierres semi-précieuses et répertorie celles-ci telles quelles sur son site. C’est à dire que tu achètes exactement la pierre que tu vois sur la photo, avec une description précise et nombre de carats de chacune selon sa taille et sa composition, sa pigmentation etc. (bref ça, c’est pas trop mon taf, je me contente de lire avec attention toutes les caractéristiques)

Sangle Matthieu 3 (1 sur 1)

Hurrah ! Les pierres sont arrivées encore plus belles qu’en photo, et j’avais encore plus peur de me planter dans ma broderie . Quand tu travailles avec des matériaux de cette qualité, c’est à la fois génialissime et super flippant, parce que tu n’as pas envie de faire un truc dégueulasse. Il faut sublimer les pierres, exit les idées un peu WTF des paillettes et des fibres mélangées tellement spontanément que tu ne te souviens même plus comment t’as fait la fois suivante.

J’ai choisi de travailler avec deux Turquoises « Copper » , une Turquoise « Arizona » et deux Jaspes, ainsi qu’avec une multitudes de perles que j’avais entreposées au fil de mes trouvailles dans une boite spécialement consacrée à la sangle. J’ai donc mis la main sur des perles en hématite naturelle, des perles de « pierre du soleil » mais bleues (des beautés) , des perles de corail naturel, perles japonaises en tout genre et passementerie fraichement achetée auprès de mon fournisseur préféré.

J’avais déjà quelques perles en métal directement venues d’Inde (en écho au voyage de Matthieu) et quelle meilleure occasion de les utiliser ? Je te passe les détails du reste de tout ce que j’ai utilisé (je ne suis même pas certaine de pouvoir tout énumérer moi même sans en oublier tellement il y a de choses dans cette broderie) ainsi que les quelques interrogations techniques quant à la réalisation.

Je dirais que ce travail a duré deux mois complets dont un bon mois de retard qu’Océane a accueilli avec la plus grande des gentillesses (je ne le dirai jamais assez, j’ai des clientes en or) . Je ne te cache pas que cette sangle m’a valu quelques larmes à plusieurs reprises, que plusieurs fois je n’en voyais pas le bout, que plusieurs fois j’ai douté, j’ai eu peur que ça ne plaise pas, j’ai eu peur de ne pas y arriver.

Et puis quand j’ai reçu un mail d’Océane qui me disait que ça y est, la sangle avait été offerte à Matthieu…. sentiment mélangé de satisfaction absolue et de  » Je cherche un sens à ma vie, qu’est-ce que je fais, maintenant que c’est fini ? » .

SANGLE

Bureau rangé, perles triées, sangle livrée, plus de SMS de ma copine  » Tu sangles aujourd’hui ? » , plus de « Désolée Océane, j’en ai encore pour au moins une semaine » .

Plus de tout ça, mais bonjour les retours de la part de Matthieu qui m’auraient fait verser ma petite larme, mais cette fois-ci, d’émotion positive. Une Océane qui vient à ma rencontre à Paris et qui m’offre du thé pour me remercier pour mon travail, attention tellement adorable que j’aurais signé dans la seconde pour une nouvelle sangle alors que je pleurnichais à moitié trois semaines plus tôt que PLUS JAMAIS DE LA VIE je ne ferais une sangle de guitare (ahem, on y croit) .

Ça me fait toujours bizarre d’écrire cet article qui vient clôturer l’histoire de la sangle de guitare qui fut sur toutes les lèvres de mon entourage pendant plusieurs semaines. En attendant d’avoir l’occasion de recevoir les photos des futurs concerts de Matthieu , je te laisse contempler mes photos et les siennes et me faire part de tes impressions, of course !

Et si toi aussi tu as une idée un peu folle, tu peux toujours aller lire l’onglet « Custom Orders » sur le site ou directement m’écrire un mail 🙂

A très vite par ici ou dans ta boite mail ! (Si tu n’as pas encore rejoint la team, c’est par ici ! )

SANGLE 2

 

Publicités

8 commentaires sur “En Coulisses : Une sangle de guitare brodée pour Matthieu

  1. Moi je dis : ce projet est tellement fou ! Tellement fou !!😳😍😳❤️😍 Et il y en aura d’autres ! D’autres encore plus fous 😉😉
    La sangle est une merveille, elle m’a laissée sans voix à l’instant même où j’ai vu la photo !

    Bref !
    Love

    J'aime

  2. Ce n’est pas juste une sangle de guitare… C’est une véritable œuvre d’art ! En se plongeant dedans, on se trouve face à un véritable mandala empli de beauté et de spiritualité ! Félicitations pour ce travail de titan fait avec des doigts de fée !

    J'aime

  3. Houlala mais quelle aventure cette sangle magnifique ! Ça me manque tellement de ne plus vivre tout ça en live ! Superbe travail et je t’imagine très bien en train de la faire et de pester et d’être tellement à fond dedans et vidée une fois que c’est terminé ! 😀

    J'aime

    1. Ahah oui j’ai beaucoup pesté en effet 😀 mais je me suis sentie bien vide quand j’ai remis le colis au transporteur ! Merci en tout cas, ça fait bien plaisir ! mais quand tu veux ici, tu le sais 😉 ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s