Viens, je t’ouvre la porte.

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-7

Pendant un certain temps ( et parfois encore aujourd’hui ) j’ai pensé que cela n’intéresserait personne de connaitre, de voir, de pénétrer dans l’envers du décor. Je trouvais la démarche un chouia intrusive dans la mesure où je travaille depuis chez moi et que je n’ai pas d’atelier à proprement parler. Un truc qui vend un max de rêve avec un showroom, un grand canap’ design et une machine à café ; un truc qui ferait bien dans un magazine, pour justifier le fait que tu vaux quelque chose en tant que créateur, que tu n’as pas des gouts de chiotte. Un comble pour la profession, quoi !

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-3

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-4

Et puis je me surprends à jeter un oeil brillant aux publications de créateurs que j’apprécie lorsqu’ils partagent un morceau de leur environnement de travail. Je souris toujours devant le joyeux bazar de tel ou tel artiste, designer, créateur ( je ne sais jamais quel mot utiliser, je ne me reconnais dans aucun d’entre eux ) . Je suis une fan absolue des documentaires de Loïc Prigent qui m’ont rendue encore plus folle d’amour et d’admiration pour certains créateurs que j’idolâtrais déjà. Si tu ne les connais pas encore et que tu es un(e) féru(e) de mode, je te les conseille plus que vivement : délicatesse, esthétisme et intelligence assurés. Je les ai presque tous achetés (groupie)  et je les regarde très régulièrement, en travaillant, en imaginant qu’un jour, j’aurai un atelier de malade supra lumineux et que je travaillerai avec les copines entre deux éclats de rire  . #agirlcandream

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-18

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-8

C’est plutôt cool, finalement, de pouvoir se transformer en petite souris pour observer à travers une fissure ce qui se passe dans l’univers professionnel des uns et des autres. Attention, je ne dis pas qu’il faut tout voir, bien au contraire, mais Internet a ceci de formidable qu’il nous permet ce genre de luxe et on ne va pas cracher dans la soupe.

Je t’invite donc chez moi, dans cet atelier cocon où sont confectionnés les modèles uniques de Dissident Sheep.  Ce chez moi qui fait office d’atelier de confection, bureau du big boss (wesh, c’est qui le patron ?) , pôle communication, marketing, direction artistique, logistique, traitement des commandes, service après vente, comptabilité … BREF, toutes ces casquettes que je revêts alternativement pour faire vivre la marque au quotidien.

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-2

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-9

 

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-5

dissident-sheep-bijoux-brodes-article-atelier-1

Ca t’a plu ? Est-ce que cela ressemble à ce que tu t’étais imaginé ? Si tu souhaites en savoir plus sur comment sont confectionnés les bijoux Dissident Sheep, je t’invite à consulter les autres articles de la catégorie « En Coulisses » !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s