Pièces Uniques : Quand les matériaux le justifient.

dissident sheep bijoux brodés haute couture mini earrings Sweet Almond 2 (1 sur 1)

On a tendance à lire souvent parmi la multitude de pièces de créateurs disponibles sur la toile que ce sont des modèles uniques ou produits en petite série. Du coup, on ne prête plus vraiment attention à ces termes à force de les voir écrits un peu partout comme argument marketing. Peut être que toi, d’ailleurs, ça ne t’évoque pas grand chose et que tu te dis toi aussi que c’est du Mytho pour vendre ses produits plus cher.

Tu m’as peut être un jour demandé si je pouvais te refaire ce modèle que tu aimais tant et qui t’était passé sous le nez.

 Messages déçus ou franchement énervés parce que bon sang, cette pièce, tu l’avais repérée et qu’une Morue des îles te l’a chouravée SOUS TON NEZ ! (ou presque) , et que moi, Morue des îles Bis, je ne veux pas te la refaire !  Bon. Restons calme. Aujourd’hui je t’explique pourquoi tu achètes une Pièce Unique et pourquoi je ne reproduis pas les modèles vendus. Et je commence par l’essentiel : Les matériaux que j’utilise. 

article matériel 1 (1 sur 1)

Je considère que mon travail se divise en plusieurs parties.

Parce qu’il y a la création pure, bien sûr, l’acte même, dans mon cas, de broder patiemment. Mais avant tout ce processus, il y a quelque chose de capital dont beaucoup ont tendance à en négliger l’importance : Chercher ses matériaux.

Tu constateras que j’ai bien écrit « chercher« , et non pas acheter. Parce qu’avant de les acheter, Eh bien je passe beaucoup de temps à te dégoter ce qui va finir brodé sur ton bijou.

 Chercher, ça fait partie de mes grandes passions . Et ce depuis toute petite où je suis passée par une phase probablement fort pénible pour ma famille durant laquelle je fouillais partout, en tout temps, et chez à peu près tout le monde.

J’adorais ça, fouiller. Attention, je n’ai jamais rien pris (du moins sans autorisation) , mais j’attendais par exemple que mes grand-parents fassent la sieste pour me ruer vers le Grenier et entamer une petite chasse aux trésors tout l’après midi en essayant de ne pas me faire choper. Parce que bon, va-t-en expliquer qu’à l’âge de 5 ou 6ans, ton gros kiffe dans la vie , c’est de farfouiller partout, juste pour le plaisir de tomber sur ce que tu désignes de tes mains poussièreuses et de ta voix de crécelle comme étant « Des Trésors« ( » Mon précieuuuuux ! »). Un flacon de parfum qui pue le vieux , un bouton super sale, une broche cassée, des pièces trouées, des livres qui sentent le grenier…. Autant de trésors que je ramenais chez mes parents (Ô joie) lorsque les propriétaires m’avaient donné la permission de les emporter.

Eh bien tu sais quoi ? Ca n’a pas changé.

Bon, maintenant je suis passée à la fouille 2.0 , il faut bien que je vive avec mon temps, même si c’est la fête quand c’est jour de brocante ou d’Emmaüs, mais j’explore les tréfonds d’Ebay à peu près tous les jours, autant que tous les sites qui peuvent de près ou de loin regorger de petites choses sur lesquelles j’ai envie de mettre la main. Et en l’occurrence, des pièces pour concevoir tes bijoux.

Des pièces anciennes, des perles artisanales, des rubans qui sentent la vieille mercerie, des pièces de partout dans le monde dès lors que je suis capable d’en comprendre plus ou moins la description.  Rien ne me donne plus grande satisfaction que de recevoir des choses que j’ai passé un temps fou à trouver. Ce sentiment d’avoir déniché la perle rare, avec le petit détail que tu as envie de contempler pendant une plombe , et surtout : cette fierté.

Parce que oui, quand je n’achète pas chez les gros distributeurs et que je me bousille parfois les yeux à force d’éplucher je ne sais combien de sites toute la journée, je suis super fière quand je reçois mes trésors à la maison. Et pour le petit secret perso, je fais la même chose avec mes vêtements, et… à peu près pour tout en fait.

article matériel 5 (1 sur 1)

Ainsi, tu comprendras aisément que je ne mets jamais la main sur une cargaison de  12345 cristaux Swarovski des années 50, ni sur 25 000 cabochons bleu cobalt finition matte issus d’un fond d’ancienne mercerie (tu les aimais bien hein, ceux-là… Moi aussi) . En général, je n’en déniche pas plus de 5 ou 6 pièces, quand j’ai vraiment de la chance (et le coup de coeur) ça peut grimper à 20 pièces mais au delà…JAMAIS ! Je dois donc bien choisir ce que je vais faire avec mes petites raretés durement acquises . Ce que je vais broder, pour toi , petit Mouton Dissident. Car quand tu achètes un modèle, c’est un peu de mes trésors que je t’offre en plus de mon travail. Et que quand ce sachet de perles Vintage des années 60 est terminé, c’en est définitivement fini . Alors je ne peux pas te dire oui, quand tu me demandes de reproduire un modèle .

article matériel 6 (1 sur 1)

Et là tu es en train de te dire que je t’embrouille avec mes affaires de pièces anciennes et de mon tour du monde des perles et matières particulières. Parce que bon , tout ça, c’est bien beau, mais le reste alors ? Tu te dis qu’il y a autre chose dans mon travail que deux cabochons anciens sur une paire de boucles et tu as bien raison. J’utilise également ce que j’appelle mes matières « fétiches », celles que tu retrouves dans quasi tous mes bijoux. Et tu crois sûrement que du coup, je me casse un peu moins le tronc pour celles-ci. Il n’en est rien, et je t’explique pourquoi .

Qu’est ce que je cherche dans ces matières ?

1) La qualité.

Eh bien oui. Il y a passementerie et passementerie. Il y a cristal et cristal, il y a perles de verre et perles de verre, tout comme il y a fil à broder et fil à broder , c’est pareil pour à peu près tout. Il n’y a rien de plus déplaisant que de travailler une telle technique avec des matériaux de piètre qualité. Pour moi, comme pour toi. Et c’est pour ça que j’ai mes fétiches, et que je continue malgré tout d’explorer d’autres choses.

article matériel 8 (1 sur 1)

Je travaille avec Swarovski Elements tout simplement parce que je n’ai rien vu de mieux en terme de qualité et de nuancier, je continue toujours de m’extasier devant les nouveautés que je commande . Ca brille, ça fait pétiller les yeux et mon âme de Princesse Disney . Mais un Cristal Swarovski brille … comme un Cristal Swarovski. Ca ne s’explique pas, ça se contemple, ça se tourne dans tous les sens pour en admirer les reflets. Les finitions sont à tomber, et je n’utilise à présent que des perles nacrées de chez Swarovski pour leur grande résistance aux frottements et leur qualité de pigmentation.

article matériel 7 (1 sur 1)

 J’ai testé au moins 6 ou 7 fournisseurs de passementerie avant de m’arrêter sur mon préféré, celui avec lequel je suis assurée d’avoir une matière de qualité et aux coloris très raffinés. Qui plus est, c’est une passementerie française, et je suis désolée pour les chinois, je n’ai pas trouvé mieux (ou pas encore ! )

article matériel 11 (1 sur 1)

Je n’utilise que des rocailles Japonaises pour leur très grande régularité et leurs finitions très recherchées. Rien de pire que d’attaquer une broderie avec des rocailles dont la taille varie ou qui sont mal découpées. ( Et là tu les revois, tes tubes de rocailles pour faire 15 crocodiles que ta mère n’ose pas retirer de son trousseau de clés, avoue !)  Le genre de truc qui te fout en l’air tout ton travail et qui te fait péter une durite. Donc j’oublie tout ce qui n’est pas japonais en ce qui concerne les rocailles.

2) Les Couleurs.

Encore une fois, mes fétiches le sont car ils ont cette particularité d’avoir une gamme de couleurs et de finitions quasi infinie, ce qui me permet de nuancer mon travail et de pouvoir te garantir le caractère unique de vos bijoux.

Car c’est peut être la même nuance de Cristal que j’utilise pour plusieurs modèles, mais je m’assure d’avoir de la passementerie, perles et rocailles toujours différentes.

article matériel 13 (1 sur 1)

Je suis obsédée par le besoin de posséder toutes les nuances possibles, et je peux te garantir que même avec mes 25 boites remplies à ras bord de rocailles, il me manquera toujours une nuance. C’est frustrant, mais en même temps génial parce que je dois toujours chercher plus loin pour dégoter LA bonne nuance. J’ai donc plusieurs fournisseurs de rocailles afin d’avoir un nuancier le plus large possible.

Idem chez Swarovski dont la réputation n’est plus à faire. Non seulement, évidemment, je voudrais bien toutes les nuances, mais entre les nuances anciennes, les éditions limitées et les nouveautés qui pleuvent et qui ne cessent de me surprendre, c’est aussi un puits sans fond. Et j’adore. Parce que je suis toujours sûre de pouvoir trouver une couleur particulière. ( Tu sais, la couleur chelou dont tu n’arrives pas vraiment à déterminer si elle est plutôt Violette ou Marron ? eh bien c’est le genre de couleurs que j’adore)

article matériel 15 (1 sur 1)

3) La finition. 

J’adore travailler avec des perles de verre Tchèques car elles ont une très belle finition et souvent aussi des formes qui me plaisent beaucoup. Mais attention. Quand je te dis Perles Tchèques, je parle de perles qui viennent VRAIMENT de République Tchèque. Parce que j’ai aussi testé les soit-disant perles tchèques que l’on trouve ici et … bon.. Rien à voir. Alors encore une fois, j’ai cherché, épluché, trouvé, testé des fournisseurs de là bas qui m’enchantent à chaque fois, des petits revendeurs qui possèdent de véritables petits trésors. Parfois leur boutique ferme du jour au lendemain, ou bien ils n’ont que 5 perles en stock dans cette gamme donc une fois utilisées, terminé bonsoir ! Alors je dois recommencer à chercher. Pour que toi tu puisses toujours voir un nouveau détail ou  une particularité sur tes bijoux (et parce que sinon je ne suis pas satisfaite).

article matériel 10 (1 sur 1)

C’est long , hein ? Tu ne pensais pas que je pouvais t’en dire autant sur mes matériaux ? Eh bien si je m’écoutais, je t’en écrirais encore des tartines. Tu comprendras ainsi peut être mieux pourquoi je décline toujours ta requête lorsque tu me demandes si je peux reproduire un modèle vendu. Je fonctionne comme ça, et jusqu’à nouvel ordre, pas de changements sur ce point. J’ai hâte de te faire découvrir dans les semaines à venir ce que j’aurai fait avec toutes les nouveautés que j’ai reçues ces derniers mois et que j’ai enfin terminé de trier.

Et toi, tu es sensible au fait que ton bijou soit unique ? Est-ce que c’est un point auquel tu accordes de l’importance ou pas du tout ? Si oui, qu’est-ce qui te plait dans le fait de porter un modèle unique ? Dis moi tout 🙂 ! 


Photos personnelles qui ne peuvent être exploitées dans mon autorisation 🙂
Première photo : Boucles Mini Earrings – Sweet Almond disponibles ici !
Publicités

14 commentaires sur “Pièces Uniques : Quand les matériaux le justifient.

  1. Bien sûr que oui que c’est super important :). Surtout quand tu fais des modèles sur commande et que tu arrives à produire à partir d’une demande assez vague le bijou parfait en terme de couleur. Je suis estomaquée par les possibilités infinies mais néanmoins ravissantes d’association de couleurs que tu arrives à créer (et encore,je ne suis pas trop fan du brillant et du nacré).
    Et ce qui me fait encore plus plaisir c’est de rencontrer dans la vie de tous les jours des gens de la communauté Dissident Sheep qui te disent, plein d’admiration, « wow, c’est des boucles Dissident Sheep que vous avez là », ou alors de convertir des non-initié(e)s qui néanmoins s’extasient sur la beauté de tes créations.
    Mais ça, tu le sais déjà ❤

    J'aime

    1. Merci ma biche, je sais que dans ton cas je prêche une convaincue ❤ Et je sais que tu n'aimes pas le brillant ni le nacré puisque lorsque je termine un bijou avec du nacré et trop de brillant, je dis tout le temps "ah, ça, ça va pas plaire à Fanny" 😀 Gros bisouuuus ❤

      J'aime

  2. Ton article est très intéressant !! J’aime beaucoup les touches d’humour que tu y mets, et en plus on apprend plein de choses.
    Les boucles sont absolument magnifiques !!! Je vais craquer un de ces 4 !!! 🙂

    J'aime

  3. J’aime beaucoup la façon enjouée de décrire ton travail ! et comme toi je suis une grande chineuse et farfouilleuse, mon truc c’est de fouiller les vides-greniers à la recherche de galons pour faire des manchettes (vive la braderie de Lille !)

    J'aime

  4. Ton article m’a beaucoup intéressée, car je retrouve ce plaisir de fouiller pour trouver la pièce rare! Ta passion pour l’excellence, ton amour des belles choses, ta créativité, tout cela m’a « parlé ». En plus, tes créations sont superbes!

    J'aime

  5. Tu as raison pour le terme « unique » utilisé a toute les sauces, difficile après de bien discerner la véritable pièce unique (pour ma part je rajouterai le terme vintage^^). C’est une bonne idée ton article, je comprend totalement! Et tu m’apprend des choses, comme les perles de rocaille, je ne savais pas qu’il en existe de bien calibrées! bref c’est bien de montrer qu’avant un bijou il y a beaucoup de recherches et pas seulement pour le design 🙂
    Bonne continuation!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s